AUTOCONSTRUCTION – Début de l’aventure!

31 Août
Autoconstruction d'une maison écologique

Autoconstruction d’une maison écologique

Voilà c’est parti pour la grande aventure.

Après 3 ans d’attente et de persévérance, nous voici avec le « sésame » le fameux permis de bâtir entre les mains!

3 ans c’est long. Nos filles ont 12 ans maintenant. Elles grandissent et supportent de moins en moins vivre en mobilhome. Elles rentrent en septembre en secondaire et commencent à avoir leur propre vie sociale et leurs besoins d’indépendance. Ce qui est compliqué en habitant dans une caravane!

Tout cela pour vous dire, et comme vous pouvez l’imaginer, que l’on aimerait ne pas trop trainer pour construire notre maison🙂

Alors les doutes font leurs apparition… L’idée et l’envie se portait sur une construction paille avec la technique du GREB. Mais une construction en paille prend du temps😦 Cela nous porte à réfléchir sur d’autres techniques.

Le choix est vaste et chaque technique à des avantages et des inconvénients. Nos impératifs sont le budget serré, la facilité et la rapidité de mise en œuvre, le respect de l’environnement et les matériaux écologique, la durabilité. Nous savons que par moment nous ne pourrons rencontrer tous nos impératifs…

Nos dernières réflexions se portent sur une maison à ossature bois.

Nous aimerions partager vos avis, réflexions, compétences, expériences…😉

Merci

12 Réponses to “AUTOCONSTRUCTION – Début de l’aventure!”

  1. flo 31 août 2015 à 13:20 #

    je ne suis pas expert en ossature bois, cependant il y a je pense, de très bon contact à prendre sur twiza : http://www.twiza-reseau.com très bonne journée flo

  2. naturesimple 31 août 2015 à 13:45 #

    Bonjour,

    Félicitations pour vos démarches et votre volonté. Courage !
    Personnellement je suis toujours dans la phase réflexions et recherches.

    Je suppose que vous connaissez la maison autonome de la famille Baronnet.
    http://www.heol2.org/
    Pour la construction de leur maison 3E, ils ont fait appel à des volontaires pour un chantier participatif ou chacun apprend à l’autre de ses compétences et où l’ensemble se complète.
    Chacun s’en retourne alors avec de nouvelles compétences qu’il pourra valoriser dans son projet ou chez ses amis.

    Je me demande s’il ne serait pas possible de procéder en recrutant des candidats apprentis (dans le cadre d’un stage payant) encadrés par des « experts » (rémunérés justement par les participants au stage).
    En fait, il pourrait s’agir de proposer à une organisation spécialisée dans la formation, un stage ou l’objet serait justement la réalisation de votre chantier.
    Il faudrait peut-être voir du côté de http://aezeo.com/ s’ils ne seraient pas candidats pour organiser certaines de leurs formations sur votre chantier ?
    Vous apporteriez ainsi les matières premières et vos bras et recevriez une équipe qui disposerait d’un chantier bien réel…

    Tout cela ne sont que supputations, je ne connais pas personnellement les sources que j’ai citées, mais j’espère que cela peut éventuellement vous aider, si pas dans le sens avancé au moins pour dégager d’autres pistes …

    Bonne continuation et beaucoup de réussites !

    Olivier

    • Vers l'autonomie 31 août 2015 à 14:07 #

      C’était l’idée dans le cas d’une construction GREB.
      Par contre, je me suis déjà fais la réflexion, je trouve « limite » le fait de faire payer les personnes qui désirent participer au chantier.
      Dans tout les cas, ça me plairais bien de pouvoir ouvrir le chantier et partager avec des personnes désireuses d’apprendre.

      Avis aux candidats😉

      • Camille 1 septembre 2015 à 19:41 #

        Félicitations pour l’obtention de votre sésame ! (le permis !)

        Vous vous êtes déjà penché sur la construction en sac de propylène, remplis de terre ? C’est une méthode de construction plutôt rapide, très économique et écologique en comparaison du conventionnel & semi conventionnel, on est plutôt habitué à en voir en forme de dômes sur le net, mais on peut également construire de cette façon pour un design plus traditionnel !

        http://www.earthbagbuilding.com/projects/baraka.htm

        En Français, sur le même exemple, en sacs de sables => http://www.notremonde.org/ma-maison-en-sacs-de-sable-le-debut-de-la-construction/

        J’ai également vu quelques photos articles sur des résidences d’appartements construis de cette façon.

        Un autre exemple théorique sur le sujet, avec estimation de coût, pour un habitat autonome => http://objectifterre.over-blog.org/article-34880151.html

        L’ossature acier peut également s’avérer être moins coûteuse et plus rapide à poser que l’ossature bois, et ne demande plus d’entretien après isolation.

        De même pour le toit, avec on peut éventuellement économiser le coût d’une charpente et de la couverture (tuiles, etc…) => http://boisclimatiquepaille.blog.free.fr/index.php?pages/Toiture

        Il y a tellement de choses à creuser dans l’habitat…

      • Vers l'autonomie 2 septembre 2015 à 08:39 #

        Merci pour les liens😉

      • Camille 2 septembre 2015 à 14:01 #

        Mais de rien, je suis de très près votre blog, et je suis heureux de pouvoir partager mes trouvaille sur le sujet.

        Bien que n’ayant pas encore trouvé la femme de ma vie, et n’ayant pas d’enfants, le temps passe, et j’ai moi aussi l’envie de pouvoir prévoir l’avenir et gagner en autonomie, et j’imagine suivre vos traces, à la différence près que vous êtes en mobilhome, tandis que j’envisage une TinyHouse autoconstruite (maisonnette en bois, monté sur petite remorque => http://www.latinyhouse.com/entrez-dans-la-tiny/ , moins de 20 000€ fait soit même ou kit, 30 à 40 000€ livré clé en main.) en premier lieu, pour ne pas être embêté par la législation et la mairie et pouvoir rester mobile si besoin, tout en évitant des impôts fonciers exorbitants pour un jeune.

        Acquérir une certaine autonomie passe, à mon sens, par la nécessité de ne pas s’encombrer d’un crédit autant que faire se peut et moins souffrir de la raréfaction de l’emploi… En construisant en sac de terre, on économise énormément d’argent, et on se sert d’une matière première déjà disponible sur place, un bon moyen également de réutiliser la terre dégagée pour une dalle en béton (sauf si l’on se tourne vers des fondations cyclopéennes à l’ancienne, évidemment).

        De fait, bien plus petit crédit (ou pas de crédit) = moins de pression à devoir travailler à tout prix et faire rentrer de l’argent tous les mois = plus d’investissement dans du matériel permettant d’acquérir l’autonomie = plus de temps pour soit, ses proches, à consacrer à son jardin, la cuisine, de l’artisanat, du bricolage, des activités, etc…

        Bref, je suis impatient de suivre la suite de votre aventure, n’hésitez pas à publier vos astuces, vos bricolage, votre jardinage, l’avancement de votre constructions, et les choix effectués !🙂

      • Vers l'autonomie 2 septembre 2015 à 16:54 #

        L’idée d’une Tiny house nous a aussi traversé l’esprit mais plutôt sur un camion que sur une remorque😉

      • Camille 2 septembre 2015 à 19:43 #

        L’idée d’une Tiny house nous a aussi traversé l’esprit mais plutôt sur un camion que sur une remorque.

        Comme habitat temporaire ou définitif ? Je ne suis pas très fan des camions, dans le sens ou l’on devient ainsi tributaire de deux choses, si c’est un vrai camion, il faut le permis poids lourd, c’est lourd et ça consomme une blindé, on doit se balader partout avec, et en cas d’avarie/usure moteur, d’accident, que le véhicule est fichu, on se retrouve coincé, alors que dégoter/louer une voiture est déjà un peu moins onéreux… La Tiny House se tractant telle une caravane.

        À la limite, j’ai déjà vu des gens vivre (seul ou jeunes couples) dans un Jumpy amnénagé, pour un début ça peut être un bon compromis plutôt sympa !🙂

      • Vers l'autonomie 3 septembre 2015 à 08:22 #

        Un peu des deux. L’idée était de fixer la Tiny comme une cargaison qui peut être posée quand on ne veux plus du camion ou changée de porteur…
        Je n’aime pas tirer une remorque/caravane, je trouve cela handicapant plus qu’un camion. Et de plus pour tirer une telle remorque il te faut un véhicule qui consomme autant qu’un camion.

  3. Aurore 12 septembre 2015 à 09:29 #

    Je vous suis aussi depuis près d’un an. Je suis ravie que vous ayez eu votre permis … MAIS … Pour avoir bosser au service de l’urbanisme (j’ai quitté depuis, ce sont des rats) … Je sais que si vous déviez du projet premier, ça risque de coincer … Vous avez obtenu un permis pour un type de construction, et, à moins d’obtenir une dérogation, il faudra vous y tenir😦
    Je reste à votre disposition pour toutes infos complémentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Notre future maison: Une MOB! | verslautonomie - 14 septembre 2015

    […] comme dit sur cet article, nous hésitions pour diverses […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :