Into the Wild

1 Sep

Encore une superbe histoire comme on les aimes. Un gars révolté du système qui plaque tout pour vivre sa vie selon ses principes à lui! Issu d’une histoire vrai.

Ce bouquin nous a également très inspiré pour tout quitter

INTO THE WILD – Jon Krakauer (traduction Christian Molinier

342177

En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont McKinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû devenir un Américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Il fait don de ses économies à une oeuvre humanitaire et sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet : s’installer au coeur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Jon Krakauer retrace le parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal. Livre-culte dans le monde entier.

Découvrir ce livre.

Into the Wild a été magnifiquement porté à l’écran par Sean Penn.

Acheter le film.

41NNtCutiAL 81-5R+lw+8L._SL1500_ 91cwTego8RL._SL1500_ 91XS5dhp11L._SL1500_

Vous remarquerez que les liens d’achats dirigent vers le site Amazon. Ce qui nous permet, dans le cas où vous effectuez un achat, de percevoir une petite rétribution. Vous ne payez évidement pas plus cher votre article. Cela nous permettra  d’amortir les frais du blog.

5 Réponses to “Into the Wild”

  1. djefbernier 1 septembre 2014 à 19:11 #

    Un des rares films terriblement biens que je n’ai pu regarder une seconde fois. Je ne sais plus qui a dit qu’être seul c’est s’entraîner à mourir, mais il a bien cerné la problématique de l’homme face aux sociétés. J’dis çà j’dis rien😉

    • Vers l'autonomie 1 septembre 2014 à 19:19 #

      Je l’ai bien regardé 5-6 fois🙂 Je pense qu’à la fin il comprend que le vrai bonheur ne se vit pas seul mais se partage.

      • djefbernier 1 septembre 2014 à 19:35 #

        Ah la jeunesse qui croit tout savoir… les perturbateurs endocriniens ne sont finalement pas si méchants😉

  2. Pol75 20 septembre 2014 à 09:28 #

    A mon sens, la morale de ce film est que sans préparation et seul face à la nature, on meurt. Le type a réussi à mourir à quelques kilomètres d’une route fréquentée après avoir ingéré n’importe quoi… du coup, je n’ai pas trop aimé ce film, le personnage principal est trop stupide pour moi et je pense que, dans un milieu aussi hostile, ce qu’il a fait est un suicide. Par idéal, d’accord, mais c’est un suicide et je suis trop âgé pour trouver cela beau.

  3. lulutripkor 23 janvier 2015 à 20:58 #

    Perso j’ai été déçu. Je voie le gars mourrir et je me dis « quoi déjà mais c’est « con » »!! Lol je préfère le dernier trappeur🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :