Tout quitter pour une vie plus simple

25 Août

A force de passer du temps sur le net, on découvre de nouvelles choses. Ces choses qui vous parlent beaucoup plus que celles que vous vivez au quotidien. On se questionne, on se demande si l’on vit vraiment la vie que l’on souhaite. On continue à surfer et on découvre que d’autres ont changé de vie. On se met à rêver…

Un beau jour, la coupe est pleine. Un énième évènement vient peser dans la balance, vous confortant dans l’idée que cette vie n’est définitivement pas ou plus pour vous. Fini de trouver des excuses, fini les prétextes. Cette fois c’est décidé, on se lance…

mobilhome

Notre vie après 2 ans


C’est un peu comme cela que c’est arrivé pour nous. Depuis toujours nous avions envie de liberté, d’espace, de nature, d’animaux,… Mais surtout d’un retour aux choses simples. Nous n’en pouvions plus de ce monde surfait ou le paraitre est plus important que l’être. Nous n’en pouvions plus de regarder nos filles déballer leurs cadeaux les uns après les autres sans même y prêter attention. Il y a tellement de choses qui nous insupportaient dans cette ancienne vie que l’on se demande à présent comment cette décision est arrivée si tard. Mais il y a tellement d’excuses que l’on arrive à trouver pour ne pas franchir le cap. Certains en trouveront toute leur vie, mais pas nous !
Nous avons donc décidé de revendre notre maison familiale fraichement terminée. Celle là même que nous avions bâtit de nos propres mains durant 3 ans. Nous venions à peine d’en finir avec la poussière que nous décidons de revenir à la terre ! Et oui, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Nous voulions d’un retour à la terre. Revenir aux choses simples. Inculquer à nos enfants d’autres valeurs plus profondes et essentielles. Qu’ils puissent connaître la joie des cabanes dans les arbres, de courir dans la campagne et le plaisir de déguster une tomate bien rouge coupé au jardin.

cabane dans l'arbre

La première construction: la cabane des petites!

Nous avons trouvé un bout de terre bordé de prairies agricoles où passe une paisible rivière. Un lieu de rêve que l’on transforme petit à petit en jardin d’Eden grâce à la permaculture. Nous y avons posé un mobil home, sorte de petit chalet que l’on peut trouver dans les campings. Tous les jours nous tentons d’améliorer notre confort et notre autonomie. Initialement nous n’avions pas d’eau ni d’électricité. Les soirées se faisaient à la bougie. Cela a été un changement radical. Nous avons à présent l’électricité et internet grâce à la générosité d’un voisin. Pour l’eau, nous remplissons chaque mois une citerne de 1000l. Les toilettes sont sèche évidement. Comme cela fait du bien de ne plus avoir ce sentiment de gaspillage quotidien. A terme, nous aimerions ne plus dépendre du système.

une rivière au jardin

Notre rivière

Cela fait à présent deux ans que nous vivons sur notre terrain. La vie n’y est pas toujours facile mais tellement loin des futilités du monde qui nous entoure. Les problèmes deviennent plus simples et plus faciles à résoudre. Nous vivons les jours les uns après les autres en essayant de profiter de l’instant présent. Nous apprenons à (re)vivre (tout)simplement…

 

potager en permaculture

Buttes paillée

61 Réponses to “Tout quitter pour une vie plus simple”

  1. Barbara Lischka 26 août 2014 à 12:58 #

    vous aurez toujours à payer la « taxe d’habitation » cet espèce de « droit payant à vivre sur un lopin de terre » donc, comment voulez-vous vous soustraire au système ? »

    • Vers l'autonomie 26 août 2014 à 16:28 #

      Bonjour Barbara,

      Si vous n’avez pas une habitation en tant que telle et que vous n’êtes pas domicilié il y a moyen de s’y soustraire.

      Après il toujours possible de vivre au plus simple même en étant soumis à certaines contraintes et obligations. Il n’y plus beaucoup d’endroit dans le monde où les personnes sont réellement libres.

      Seul le nomadisme peut être…

      • Barbara 11 septembre 2014 à 09:29 #

        Merci pour votre réponse🙂 !
        c’est celle-ci votre page Facebook ?
        https://www.facebook.com/VersLAutonomie?fref=ts

      • Vers l'autonomie 11 septembre 2014 à 21:05 #

        Oui c’est bien ça😉

      • marie-pierre 29 janvier 2015 à 08:47 #

        bonjour, Martin, du 16/12/2014, vous a posé une question, pouvez-vous y repondre s’il vous plait? comment faites-vous avec des enfants…? merci.

      • Vers l'autonomie 29 janvier 2015 à 16:52 #

        Actuellement l’école est accessible à pied. Pour les soins je préconise de continuer à cotiser pour une mutuelle ou une assurance en cas d’imprévu…

    • arcin 14 septembre 2014 à 10:24 #

      Barbara , le monde change , les humains commencent a en avoir assez de tout cette course a la destruction , alors la taxe d´habitation oui ils vont la payer , oui ils vont avoir des choses obligatoire a payer , mais ils vont consommer différemment , moins polluer , puis arrêter de vivre avec le stress de la montre et tout ça , en faite ils vont redevenir ce que nous sommes sensés être …juste en accord avec nous mêmes…

      • Barbara 19 septembre 2014 à 14:53 #

        oui, et il est grand temps que les consciences s’éveillent🙂
        j’avais lu quelque part que finalement, la fin du monde prévue en 2012, c’était la fin de ce monde de sur-consommation, d’esclavagisme moderne, de lobotomie des cerveaux… j’ai de plus en plus envie d’y croire !

  2. catteau grégory 84380 mazan 27 août 2014 à 07:54 #

    Bonjour,je suis à 100% d’accord avec vous et j’ai le même projet pour les mois à venir.,je vous invite à me suivre sur facebook (simon wigg) ou par e-mail et partager ainsi nos idées etc…..au plaisir de vous lire et bonne continuation.

    • Vers l'autonomie 27 août 2014 à 20:39 #

      Merci Simon, je ne manquerai pas de garder un oeil sur ton profil Facebook😉

      Bonne chance également🙂

    • chantal 28 août 2014 à 12:29 #

      Je ne trouve pas ta page facebook, plusieurs personnes portent le même nom. Je serais ravie de rester en contact pour échanger car je m’engage sur le même chemin que toi. Tiens-moi au courant… et bonne chance😉

  3. lio85 30 août 2014 à 19:34 #

    Bonsoir quel risque y’a t’il a mettre un mobil home sur un terrain privé et y habiter a l’année?

    • Vers l'autonomie 1 septembre 2014 à 08:35 #

      Se faire expulser et avoir des frais à payer. Mais cela ne se fait pas si facilement que ça, surtout en Belgique!

  4. Courtois 15 septembre 2014 à 08:39 #

    Bonjour et ravie de voir que nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience que cette vie de surconsommation pollue finalement notre quotidien et nous éloigne d’une vie simple qui nous permet d’apprécier davantage notre semie liberté -;)
    Pour ma part , il y a un an suite à des problèmes de santé et une forte prise de conscience accumulée depuis des années , j’ai décidé de quitter ma maison , pris un container dans lequel j’ai rangé tout le superflu de mon ancienne vie, acheté un Camping Car , embarque mon chat . Mon ami à suivi malgré sa vie professionnelle compliquee. Nous avons équipé le CAmping Car pour une autonomie totale afin de pouvoir quitter la France je l’espère d’ici l’année prochaine. En attendant nous menons une vie simple, découvrons des endroits merveilleux , des gens d’horizons différents … Nous choisissons des lieux qui nous conviennent , même si nous gardons malgré tout pour l’instant un pied dans les contraintes de nos vies professionnelles, nous sommes pleinement heureux de notre choix et nous vivons tout cela comme une superbe récompense à un choix pleinement assume. dans notre entourage tous rêvent finalement de pouvoir vivre aussi simplement mais personne n’ose. Oser c’est surtout savoir se remettre en question et surtout savoir oublier le regard des autres…. Donc je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre vraie vie !!

    • Vers l'autonomie 15 septembre 2014 à 11:49 #

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. A une époque nous avons également beaucoup voyagé en camping car. Il est vrai que cette vie de nomade est aussi très tentante🙂 Mon prochaine article vous intéressera certainement😉

      Bon voyage vers votre nouvelle vie…

    • Vers l'autonomie 16 septembre 2014 à 07:49 #

      Si vous désirez écrire un article sur ce blog pour partager votre aventure, j’en serais ravi😉

      • arno 16 septembre 2014 à 12:13 #

        Bonjour, Avez vous conservés un emploi en parallèle ou arrivez vous à vous autosuffires ?

      • Vers l'autonomie 16 septembre 2014 à 18:01 #

        Nous vivons avec un salaire pour la famille. Mon métier me laisse beaucoup de temps libre. Ce qui est très pratique🙂

  5. martin 16 décembre 2014 à 18:58 #

    vous avez un facebook.. un accès internet.. et donc l’electricité, les abonnements, et les charges qui en découlent.. et si vous avez des enfants il faudra les conduire à l’école, à l’hopital.. donc une voiture obligatoire et son asssurance, ses réparations, ses consommations, ses pvs… et puis il y a les autres taxes.. Comment faites-vous alors? Et bien vous allez travailler comme tout le monde

    • Vers l'autonomie 18 décembre 2014 à 12:09 #

      Chacun a sa vision des choses…

    • soraya011 14 juin 2015 à 15:12 #

      Il est sûr que si l’on regarde tous les problèmes en même temps, la tâche parait insurmontable.

      J’ai vécu 35 ans sans voiture. Quand j’allais au lycée, ceux qui venaient de la campagne (et il y en avait beaucoup) bénéficiaient du ramassage scolaire. Moi même j’allais à l’hôpital en bus puis je finissais à pieds. Une fois, c’était une urgence, les pompiers m’y ont amenée.

      Pour la question énergétique, regardez du côté de ceux qui génèrent leur propre électricité (photo-voltaïque, éolienne), certains même revendaient à l’époque leur surplus.

      Pour l’éducation, il y a l’école, l’école à domicile (dispensée le plus souvent par les parents) et les études par correspondance (toutes classes confondues). Dans la loi, ce n’est pas « l’école » qui est obligatoire mais « l’instruction ».

      Je crois tout comme vous qu’on ne peut pas s’extirper de ce système, à moins d’aller vivre dans le désert (sous réserve d’avoir les compétences pour survivre…) Mais en France comme ailleurs, on doit payer la terre, les constructions, les réparations, les taxes, l’accès à l’eau (car la récupération de l’eau est interdite), la voirie, etc…

      Donc oui, il est bon garder une activité économique, une source de revenus si l’on n’est pas rentier ^.^ mais elle peut être modérée si l’on agit sur ses habitudes de consommation. Le travail n’est pas une chose négative en soit, c’est le fait d’être contraint de faire quelque chose qu’on aime pas, pour quelqu’un qu’on aime pas et de ne plus être maître de sa vie, qui pose problème.

      On peut créer de la valeur en travaillant son terrain et en revendant sur un marché ses récoltes (regardez la permaculture, un seul mûrier donne 300kg de fruit à l’année). On peut organiser du tourisme vert, des randos avec des ânes… pourquoi pas si on a la fibre pour ça. Le fait de baisser ses consommations, diminue le « besoin » de gagner beaucoup d’argent. De ce fait, travailler comme saisonnier est envisageable, comme dans les zones touristiques, ou de vivre d’une de ses passions. A mon sens, la question n’est pas de travailler ou pas, mais de vivre de ce que l’on aime, est-ce possible ou un doux rêve?

      Pour la technologie, elle n’est pas obligatoire. Mais de toutes manières presque tout le territoire est couvert malgré nous par un réseau d’ondes, que ce soit radio, GSM, WIFI… On n’y échappe pas vraiment même si on ne le voit pas. Si vous souhaitez resté connecté à moindre frais, Il y a des abonnements internet pour 15€ (peut-être moins?) et téléphone pour 3€. Un netbook fait web/video/radio pour un faible investissement.

      J’espère que vous resterez motivé (car si vous avez commenté sur ce blog, c’est que ça vous intéresse). Ne cherchez pas le système parfait, sinon vous ne ferez rien. Laissez-vous le temps d’apprendre chaque jour de nouvelles choses et avancez à petits pas🙂

  6. Morgane Bouterre 16 décembre 2014 à 19:30 #

    Vers la sobriété heureuse, un chemin vers la liberté je pense.

  7. Isabel 17 décembre 2014 à 04:14 #

    Plus je lis votre premier paragraphe ici plus haut au début, plus j’ai l’impression que c’est mon âme qui parle et qui as le goût d’être rendu à me décider et de me lancé …. Je suis à l’étape d’en rêver… en son temps j’y arriverai, je me prépare tranquillement à changer de vie, j’en ai mare de cette vie prise dans le système de sur-consommation comme la plus part du monde. C’est dur pour moi au niveau financier, J’aimerais tellement avoir des sous à pouvoir m’acheter un terrain en pleine forêt , montagne , rivière. Je ne c’est pas quelle régon vous êtes ? mais ici au Canada il fait froid en hiver, pour vivre dans une roulotte au début c’est froid en hiver. Possible que je suis à me trouver des excuses et des prétextes mais ce rêve pour l’instant ne peux pas être une réalité dans mes conditions d’aujourd’hui.
    ça viendra j’ai confiance… j’aime ce blog

  8. scrapalex37 29 janvier 2015 à 09:59 #

    C’est exactement ce que je ressens en ce moment: une envie de changement, pour mes enfants, pour moi, pour une nouvelle société……malheureusement, mon mari ne partage pas du tout mon point de vue, ce qui est très embêtant !!! Quand je lui parle d’autonomie, il me rie au nez en me disant que ce n’est pas donné, qu’on a pas les moyens et blablabla…..il ne voit pas l’importance que cela a pour moi, il ne voit pas qu’il est temps de changer les choses dans ce monde qui va mal !
    Merci pour ce partage, cela me réconforte de voir que ce n’est pas impossible !
    Bonne journée

    • benita 29 janvier 2015 à 22:48 #

      Votre mari a raison , il ne faut pas confondre autonomie et profiteurs du système car s’ils ne payent pas des taxes car ils se croient plus intelligents, ne vous inquiétez pas , quelqu’un les paye pour avoir des écoles, hôpitaux, allocations etc… et après bien sur ils ont froid et ils vont voler le bois d’autrui… ce ça les néo-ruraux … quel honte

      • neorural 11 avril 2016 à 02:55 #

        Et tu accepte de payer pour nous ? waouuu quel dévouement , merci😊

  9. Muriel Fernandez 30 janvier 2015 à 06:17 #

    Bonjour et félicitations pour ce beau projet mais juste une question : vous faites comment pour l’eau potable ?

    • Vers l'autonomie 31 janvier 2015 à 14:39 #

      Nous allons la chercher avec des bidons de 10 et 20l à une source à 5 minutes…

  10. Sauer 30 janvier 2015 à 10:49 #

    Les seuls amis qui m’intéressent…
    Moi et ma femme on a, à peu de chose prêt, la même démarche…

  11. dof 30 janvier 2015 à 15:12 #

    Bonjour, bien entendu beaucoup de gens rêvent de changer de mode de vie et de retourner à quelque chose de simple en rapport avec la nature. Mais soyons lucide, sans argent on ne peut pas y arriver. C’est mon problème depuis des années, j’ai deux enfants et avec ma femme nous aspirons à une vie simple et en autonomie, mais nous sommes tous les deux sans emploi (artistes) et ce changement de vie nous est donc impossible.

    C’est bien beau de faire rêver les gens mais il ne faut pas croire que tout le monde peut y arriver, seul les plus téméraires (qui n’ont pas peur de scouater et d’être dans l’illégalité totale) ou les plus fortunés peuvent vivre cette vie.

    • Isamakai 7 octobre 2015 à 09:03 #

      Les gens ne disent pas ça uniquement pour nous faire rêver mais aussi pour partager une expérience de vie que eux, ont réussi à établir et la vivre selon leur choix. J’ai vécu cette vie dans une cabane en pleine nature. C’est justement parce que je n’avais pas beaucoup d’argent que j’avais adopté et décidé ce mode de vie. C’était une Belle vie certes à la bougie, sans eau courante ni électricité, mais ce que tu avais tu l’avais mérité, dans cette vie écolo, il y a une solidarité naturelle, on est raccordé à la Terre ou Gaïa comme l’appelle certains *Très Beau d’ailleurs*, on a du recul et on voit le monde tel qu’il est, le monde de futilités et le monde d’utilité je dirai. L’idéal aujourd’hui serait, de mon point de vue, se regrouper à 2 ou 3 familles pour construire un projet comme tel, afin de ne pas se sentir isoler dans la démarche et se donner du courage.
      Bonne chance à toi et ta petite famille.

  12. Anna 31 janvier 2015 à 04:42 #

    merci pour ce poste… j’ai quitté il y a un an Paris et je vis maintenant au Sri Lanka, au milieu de la nature. C’est magnifique se reconnecter avec la nature, l’énergie que ça donne, là j’essaie d’ouvrir une guest house en je donne aussi des cours de yoga.
    Ce n’est pas toujours facile, mais tellement loin de la vie dans le système, 9h derrière un ordinateur, ici je peux nager tous les jours, avoir des animaux, jouer avec les enfants et avoir du temps… la chose la plus importante. Bon courage pour la suite.

  13. Isabel 31 janvier 2015 à 15:26 #

    J’aimerais s’avoir dans quelle pays vous habiter ? moi je suis au Canada et il fait des froid d’hiver ici , je me demande comment je pourrai vivre dans une roulotte dans un terrain les froid d’hiver de l’année ?
    Et est-ce que vous avez quand même une hypothèque à payer pour le terrain que vous avez ? ont ne peux quand même pas ce sauver complètement du système gouvernementaux ?
    moi j’aimerai sortir y complètement mais est-ce un rêve ou une réalité ?

    • Vers l'autonomie 31 janvier 2015 à 17:20 #

      Nous sommes en Belgique. Il ne fait pas aussi froid que chez vous. Le terrain nous appartient…

      • Isabel 31 janvier 2015 à 17:55 #

        Merci pour votre réponse. Et comment vous avez fait avant d’avoir un terrain qui vous appartient ? vous aviez une hypothèque à payer à la banque ? ou vous avez faite des économies de plusieurs année à pouvoir payer votre terrain en toute totalité au moment le l’achat ?

      • Eric Dauphin 4 février 2015 à 21:04 #

        J’écris spontanément sans avoir pris le temps de regarder ta page fb et d’y trouver peut être des pistes ou des liens qui m’intéressent… En effet, parcours en grandes lignes plus ou moins identique, mais le projet va se passer sur île au Panama. Avec son cortège de questions sur la dépendance énergétique, alimentaire, locomotion, etc… Pas naïf pour autant et avec déjà dix années passées en Amérique central, loin d’une consommation à tous crins. Pour autant, ce projet « de vie » va demander beaucoup de préparation. Par exemple, la permaculture m’intéresse beaucoup, mais je n’en suis qu’au stade d’en lire des ouvrages, donc d’ici les premières récoltes… Très intéressé par ton aventure, je suis ouvert à toute information et communication. A bientôt

    • flory 10 avril 2016 à 14:03 #

      chauffages , gaz et électrice avec compost …. https://youtu.be/XryVirgfUGA https://youtu.be/qSIMqWCTS1Q https://youtu.be/e3D9uotfVdE

  14. juanta 1 février 2015 à 09:39 #

    Bonjour,
    La lecture de vos commentaires m’inspire et me permet d’avoir une nouvelle vision du changement de vie dans la simplicité.
    Actuellement en plein changement et recherche d’une nouvelle vie, je vois que je suis pas seule dans cette démarche.

    Au plaisir de lire de nouveaux commentaire pour avancer vers ce projet.

    • Isabel 6 février 2015 à 01:48 #

      C’est vrai qu’ont est plusieurs avoir le même objectif changer de vie🙂
      également pour moi je suis ouverte à toute information et communication

  15. Zepe57 20 mars 2015 à 13:11 #

    Bonjour, j’aimerai savoir par ou commencer sachant que je ne suis pas propriétaire d’une terre. Merci pour vos réponces qui m’aiderons peut etre a changer de vie.

    • Isabel 20 mars 2015 à 16:40 #

      Par où commencer ?? très bonne question !! Si je parle pour moi je ne suis pas rendu encore au bout de mon rêve, et je crois que ça vas me prendre encore énormément de temps pour arrivée à tout quitter pour une vie plus simple.

      Ça fait juste 1 ans que ce rêve prends forme de plus en plus. Et que j’ai commencer à poser des actions, d’abord par me mettre un peu de sous à chaque semaine de côté $$ Je suis présentement à vendre où à échanger petit à petit du matériel que je n’utilise plus du tout pour vivre simplement, j’échange surtout tout mes appareilles électrique pour des appareilles de cuisine à la main comme à l’époque. J’ai aussi arrêter de travailler comme une folle 5 jours semaine, être prisonnière du travail, quelle délivrance ! Je suis travailleur autonome à maintenant que 2 jours semaine seulement. Pas facile mais possible même si je vie beaucoup d’insécurité au niveau financier, je fait confiance que tout arrivera au bon moment et tout arrivera sur mon chemin que pour du bon. Voilà moi où je suis rendu

  16. Nicolas Cantraine 27 avril 2015 à 09:51 #

    Bonjour, je cherche aussi ce mode de vie, c’est un terrain agricole que vous avez achetez? apparemment si je comprends bien la seule solution pour vivre dessus en Belgique c’est une maison mobile c’est ça? caravanne déplaçable, camion aménagé … enfin qq chose que l’on peut déplacer… car moi j’ai un projet d’une construction a base de containers ou un préchalet sur fondation style chape ..

  17. Raphael 15 mai 2015 à 13:06 #

    Bonjour,
    Je souhaiterai m’installer dans une Yourte. J’ai donc plusieurs questions, à savoir:
    Que faut-il envisager avant tout? Le terrain, en acheter un? et installer sa Yourte? Faut-il demander à l’administration communale avant d’acheter ce terrain? ou ose-je prendre le risque d’acheter en ne disant rien et en l’installant ensuite?
    Faut-il tout de même un raccordement à l’eau courante? ou récupération des eaux de pluies? raccordement Electricité? car en effet, nous avons besoin de cela encore pour communiquer (internet pour mon travail), frigo, etc.

    Si c’est un terrain non constructible, puis-je installer la Yourte, et si oui, comment obtenir des raccordements?

    Pouvez-vous m’éclairer?

    Je vous remercie,
    Raphaël

  18. Pearl 7 octobre 2015 à 08:49 #

    Rhoooo vous donnez envie !!!!!!
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur et bravo c est bien de vivre vos rêves en toutes simplicité🙂

  19. doinabeckers 13 octobre 2015 à 08:48 #

    A reblogué ceci sur doinabeckers.

  20. Isabel 25 décembre 2015 à 18:20 #

    Woww je viens de relire ce que j’avais poster ici sur ce blog le
    17 décembre 2014 à 04:14 # et 20 mars 2015 à 16:40 #
    J’en étais à l’étape d’en rêver…
    Maintenant voilà ou j’en suis rendu dans mes étapes vers ma vie nomade ont est le 25 décembre 2015

    Mon âme m’interpelle depuis un bout ! Ça yait j’y suis rendu, je pars à l’aventure Un Peu Partout Et Nul Part A La Fois !
    Liberté La vie nomade, Gitane dans ma caravane Yiaouuuuu !! Une étape à la fois à traverser et des stratégies en tête. En Caravane pendant 6 mois, tout l’été de mai à fin octobre 2016. Ça fait 2 ans que ça me trotte dans la tête de sortir de ce système de fou de compensation, de dépendance, compulsion achat etc… Ce n’est qu’en avril de cette année que j’ai touché très fort à une limite intérieur. Je suis au Canada serai aux alentours de la ville de Carignan, Mont-Montarville et Longueuil, pour pouvoir économiser à continuer a travaillé et recevoir de l’ $$ pour pourvoir voyager plus tard une étape à la fois. Ici au Canada en hiver il fait trop froid, j’ai fait les premier pas de ma première étape de vendre tous mes meubles et partir en chambre avec mes boites en octobre. 2 ième étapes j’entreposerai en avril dans un petit entrepôt mes peu de boite, ensuite je vivrai dehors dans ma Caravane et pour les fins de semaine je vise les Camping Sauvage près d’une rivière.

    Ce qui vas être plus difficile pour moi c’est de faire ça seul🙂 j’aime bien me sentir entourer. Il y as-t-il du monde qui les interpelle la vie Nomade comme moi ici sur Montérégie au Canada dans des terrains boisé pour que je puisse vous rejoindre ?

    • Louis 12 avril 2016 à 18:15 #

      Oui moi

      • Isabel 17 avril 2016 à 18:17 #

        tu est de quelle région Louis ?

  21. flory 10 avril 2016 à 14:07 #

  22. Dcembre 12 avril 2016 à 12:43 #

    A reblogué ceci sur Chez Dcembreet a ajouté:
    Bel exemple…. à suivre!

  23. Max I 7 mai 2016 à 12:35 #

    Bonjour et bravo pour votre démarche et pour avoir franchi le pas. Avant de quitter cette vie, il devrait vous être facile et agréable de répondre aux questions suivantes :

    1. Ai-je réussi à comprendre ma nature profonde ?
    2. Ai-je trouvé la force de suivre mon instinct ?
    3. Ma vie a-t-elle fait une différence ?

    Cette proposition de questionnement n’implique nullement les notions de « bien » ou de « mal ». Elle ne doit pas non plus être interprétée comme un « jugement de valeurs ». Il n’est ici question que de « vérité », sa propre « vérité ». Vous avez suivi la vôtre, et je vous en félicite.

    Certains peuvent considérer votre décision (et votre « passage à l’acte ») comme un geste « politique » (surtout ceux qui vous taxent de vouloir vous soustraire aux impôts !) Pour ma part, j’y vois surtout une démarche spirituelle, qui consiste à se remettre en question, par un travail personnel intuitif, sur sa raison d’être, sur sa connexion au monde, sur son besoin d’accomplissement, sur ses capacités enfouies et, espérons-le, débouchant sur la construction de sa paix intérieure. Voilà une composante de vie qui, bien que nécessitant beaucoup de courage, me semble essentielle.

    Tout le monde s’est déjà posé cette question : « Si je devais mourir demain, qu’est-ce que je me mettrai immédiatement à faire ? » Et j’imagine que tout le monde a déjà aussi entendu celle-ci : « Si je devais mourir dans 30 ans, qu’est-ce que je me mettrai immédiatement à faire ? »

    Bon vent à tous, et n’oubliez pas de vendre votre télé !

    Cordialement,

    Max

  24. Rocher Isabelle 25 mai 2016 à 09:38 #

    Quelle enfance extraordinaire vous offrez à vos enfants! Bravo d’avoir eu l’energie d’avoir sauté le pas!

  25. Amelie 8 juin 2016 à 16:13 #

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre article en faisant des recherches sur les effets nocifs de la tv sur les gens, m’étonnant chaque jour d’être entourée de personnes que je trouve très passives et apathiques, comme devenues complètement désintéressées par leur propre sort, leur santé, leurs enfants, leur futur… Ce phénomène de masse est assez attristant. Où est donc passée la vie ?

    En tout cas, j’aime bien votre billet, ayant la même aspiration que vous à vivre plus simplement et plus sobrement. Je comprends aussi votre besoin d’autonomie, me dirigeant à peu près vers le même genre de vie, à ceci près que la mienne sera sans doute plus sédentaire.

    Il y a quand même une petite réflexion que j’aimerais partager avec vous, car celle-ci m’est venue il y a un an environ :

    Où que l’on se trouve sur le territoire, il y a toujours un pouvoir, des gens riches, et des gens qui ont beaucoup de moyens. Des moyens, par exemple, qui leur permettent de s’approprier des terres, des ressources, des semences… Et des moyens de modifier ces mêmes semences pour les rendre stériles, avec des moyens de modifier la météo, notamment pour faire beaucoup pleuvoir ou couvrir le soleil.

    Je ne vais pas faire la liste de tous les dommages causés, mais seulement me concentrer sur ceux qui ont un impact direct sur notre autonomie et notre avenir car si tout est pollué, que l’eau ne peut plus se boire, que les semences doivent se payer et que la météo change au gré de leur envie, il va devenir très difficile d’entretenir ne serait-ce qu’un simple potager.

    Je me dis donc, que si je pars dans mon coin (et ô comme j’en ai envie) et que je laisse les autres là-dedans, ceci ne résoudra rien, et que je serai ou mes enfants seront à un moment donné eux-mêmes rattrapés par tous ces problèmes.

    Cette petite réflexion m’a fait prendre conscience qu’il y avait une question de responsabilité là-dedans, et notamment de responsabilités collectives. Autant de nombreuses idées individuelles émergent, et d’excellentes, autant au niveau collectif il n’y a rien, rien tout du moins d’assez grand pour préserver un minimum de nos conditions de vie actuelles, et je trouve cela plutôt inquiétant.

    Mais peut-être avec-vous vous aussi déjà réfléchi à ces questions ?

    En tout cas, je vous remercie pour votre blog et vous souhaite une bonne journée, pleine de nature et d’heureuse liberté.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Into the Wild | verslautonomie - 1 septembre 2014

    […] Ce bouquin nous a également très inspiré pour tout quitter… […]

  2. MODES de VIE | Pearltrees - 16 décembre 2014

    […] Tout quitter pour une vie plus simple. 25 août A force de passer du temps sur le net, on découvre de nouvelles choses. […]

  3. Habitation | Pearltrees - 29 janvier 2015

    […] Tout quitter pour une vie plus simple | verslautonomie. 25 août A force de passer du temps sur le net, on découvre de nouvelles choses. […]

  4. Bonnes Idées - xxc86 | Pearltrees - 7 octobre 2015

    […] Le vinaigre blanc, nettoyant magique. 100 sites pour consommer sans posséder. Incroyables Comestibles France. Le comptoir du don : qui sommes nous ? Mini-Guide-Express-de-la-Compagnie-du-Bicarbonate.pdf (Objet application/pdf) Tout faire soi-même (Nettoyage/Toilette) Récup'air – Pilleurs de Reves. Tout quitter pour une vie plus simple. […]

  5. Web | Pearltrees - 10 avril 2016

    […] Tout quitter pour une vie plus simple. 25 Août A force de passer du temps sur le net, on découvre de nouvelles choses. Ces choses qui vous parlent beaucoup plus que celles que vous vivez au quotidien. On se questionne, on se demande si l’on vit vraiment la vie que l’on souhaite. On continue à surfer et on découvre que d’autres ont changé de vie. On se met à rêver… Un beau jour, la coupe est pleine. Notre vie après 2 ans C’est un peu comme cela que c’est arrivé pour nous. La première construction: la cabane des petites! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :