Reconversion vers une vie heureuse

31 Jan

Comme expliqué sur la page Motivations, je ne sais pas très bien dans quel mouvement (de révolte?!) je me trouve.

Une chose est sûre c’est que je n’aime pas leurs noms et l’extrapolation imagière que l’on peut en faire.

Parler de décroissants, simplicitaires, survivalites et même toujours d’écologistes peut faire dresser très vite les poiles ainsi que les préjuger.

Peut être vais-je lancer mon mouvement!

En effet, j’ai été élevé dans cette société de consommation et y est également éduqué mes enfants sans les protéger de ce système.

Je ne suis pas contre l’évolution et la technologie, je trouve plutôt ça fascinant.

Pour revenir aux choses simples doit-on se passer de tout?

Je ne compte pas renoncer radicalement à certaines choses car la privation ne fait pas partie de mon mouvement!

S’il avait un nom ce serait: Reconversion vers une vie heureuse

La définition:

Changer de mode de vie en fuyant les contraintes d’une vie active pour profiter des choses simples et du présent sans pour autant se priver d’un certain confort.

 

Voilà actuellement ma vision des choses, celle-ci évoluera certainement avec le temps…

 

2 Réponses to “Reconversion vers une vie heureuse”

  1. louise 10 février 2012 à 21:13 #

    « vivre en yourte, ce n’est pas sérieux! pour les enfants, tout de même!…
    un appartement serait mieux! »
    allez, bon, d’accord, si c’est plus sérieux, c’est mieux! et nous voilà, les marmots et moi, dans des petites chambres, dans de petits collectifs, à pousseter dans les rues de bruxelles…..
    Après 2 ans et demi dans une communauté à désirs autonomes dans le sud de la france, à déféquer en regardant les étoiles, à potagers, yourter, tomates à déguster au pied de tomate, là, juste sous la main, les joues des mômes toutes cradok de jus et de graines, mais je m’égare…….. la ville, c’est dur, -même pour barbidur-!
    on se décide pour un collectif dans le brabant wallon, grande maison, potager, poulailler, plaisirs simples, couper du bois, veiller au kombucha, etc
    le collectif n’est jamais arrivé!…
    une grande maison, un grand potager, une poule vaillante, les z’enfants, et moi.
    et par grands froids, mes éviers, baignoire, toilettes bouchés, la chaudière chaotique, le nettoyage des fesses des bambins devant le poëlle, je me dis….. internet en moins…

    une yourte!!!

    ce serait plus sérieux!
    Les mioches sont collés à mes basques, dans une yourte!.. je suis là!
    je chauffe 55 m2. J’économise du bois, supprime le mazout, pour un confort égal, je nettoie les fesses de mes bambins devant le poëlle, au chaud.

    Aujourd’hui, des jeunes gens sont venus tenter de déboucher ces satanés tuyaux.. gelés. faut qu’j’attende le dégel! ça puait la merde! une horreur! comment j’ai regretté la toilette sèche, qui au moins va au compost, … et donc à la tomate!..

    dans la yourte pas de désagréments comme ça, ou en tout cas, ils sont connus et attendus par grands froids par les habitants! qui attendront les bienfaits du soleil pour se prendre de longues douches chaudes.
    – et pour le bain, squater ceux des copains, ou alors, ne pas être sérieux et en imaginer une à la japonaise, qu’on chauffe par dessous, un truc du genre!…
    mais je m’égare…

    car….
    vouloir vivre en yourte, aborder avec sérénité les innombrables « problèmes » pratiques et administratifs à venir, est-ce bien sérieux?

    peut-être… un collectif?
    la yourte, c’est plus sérieux, mais c’est plus simple, tandis que l’appartement en ville, c’est plus simple, mais c’est plus sérieux, aussi!

    voilà,
    salut!

  2. Pascalou Le Maraicher 1 juillet 2014 à 11:02 #

    Bonjour,
    C’est toujours un problème d’extrème.
    Comme beaucoup de religion, de communauté, ou même de politique, c’est trop extrème.
    Pourquoi tuer, ridiculiser, critiquer ceux qui ne font pas les choses à fond dans une direction.
    Il faut vivre :
    1)avec son temps,
    2)avec les techniques appprises du passé
    3)et la vision de notre futur.

    Donc pourquoi ne pas vivre
    1)avec les équipements vraiment géniaux d’aujourd’hui : le réfrigérateur par exemple afin de conserver les aliments sensibles (par bio gaz ou un peu d’électricité ce n’est pas ça qui fiche la planète en l’air tout de même),
    2)tout en se suffisant des techniques performantes du passé : caves, isolation en matériaux naturel, chauffage avec l’aide d’animaux …
    3)conserver les hautes technologies dans des milieux restraints afin de poursuivre le dévelopement technologique dans un but non capitaliste, que ceux qui produire un matériau aient la responsabilité de son recyclage, maintenir les prévisions météos, la communication par internet, ET BON SANG DE BON SOIR, ARRETER DE GASPILLER ….

    Prenez soin de vous…
    Pascalou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :